Location d'avions d'affaires, vols à la demande

jets privés, avion taxi 24h/24 - 365 jours/an
AB CORPORATE AVIATION
Membre du MEDEF, de l'European Business Aviation Association
AB Corporate Aviation
Aéroport Paris le Bourget
Zone d'aviation d'affaires
F - 93350 Le Bourget - France
Tel : +33 (0) 1 48 35 88 88
Fax : +33 (0) 1 48 35 86 27
 Demande de devis
+33 (0) 1 48 35 88 88
Location d'avions d'affaires, vols privés au départ de
Paris et des aéroports d'Europe vers le monde entier,
24h24 - 365 jours/an.
 

Plaisir de lire : l’aviation avec passion ...

Amelia Earhart, La plus grande aviatrice du monde, par Bernard Marck - AB Corporate Aviation location d'avions d'affaires - aéroport de Paris le Bourget.


Amelia Earhart, La plus grande aviatrice du monde, par Bernard Marck.
Aux Editions Arthaud.

Amelia Earhart ? Voici une aviatrice qui en remontrait aux hommes en une époque, les années 30 où les femmes devaient encore se taire.
Non seulement, la jeune Américaine s’impose dans un milieu fortement machiste, mais elle égale même les plus grands. Ainsi, en 1932, cinq ans après le vol historique de Charles Lindbergh, elle franchit à son tour l’Atlantique, seule à bord d’un monomoteur.
Elle enchaîne les exploits, réussit plusieurs traversées record des Etats-Unis, accomplit une traversée du Pacifique jusqu’à Hawaï, enthousiasme les foules.
Elle devient rapidement la plus grande aviatrice du monde, fermement décidée à conserver son sceptre de reine incontestable de l’air. Pour régner définitivement, cette femme qui a su rassembler les aviatrices du monde entier au sein d’une même association - les Ninety-Nines - doit réaliser un tour du monde, un vrai, en suivant l’Equateur…
C’est au cours de la dernière étape, qui lui impose de survoler le Pacifique sur plus de onze mille kilomètres, qu’elle disparaît aux commandes de son bimoteur Lockheed Electra.
C’est là que commence un mystère et c’est là également que commence véritablement l’ouvrage de Bernard Marck.
Après une enquête méticuleuse, qui se base sur le formidable travail du journaliste américain Fred Goerner, l’auteur rassemble des éléments troublants d’où se dégage peu à peu une vérité terrifiante. L’aviatrice n’a pas été engloutie avec son appareil et son navigateur le 2 juillet 1937. Elle est morte plusieurs mois plus tard dans une prison japonaise, sur l’île de Saïpan.
Toutefois, il existe une réalité encore plus extraordinaire : les autorités américaines connaissaient son sort et se sont employées, surtout à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à la dissimuler à leur opinion. L’hypothèse de Bernard Marck nous fait alors entrer dans le monde d’un autre conflit : la Guerre froide.

Lindbergh, l’ange noir, par Bernard Marck - AB Corporate Aviation vols à la demande en avions-taxis, aéroport de Paris le Bourget.


Lindbergh, l’ange noir, par Bernard Marck.
Aux Editions L’Archipel.

La vie de Charles Lindbergh ne se résume pas à sa folle traversée de l’Atlantique Nord, de New York au Bourget en 1927, ni à une carrière aéronautique brillante.

Dans cette biographie écrite comme un roman et publiée par l’Archipel, Bernard Marck dévoile encore bien des aspects étonnants de l’existence de l’aviateur mondialement célébré, père meurtri par la disparition tragique de son fils, citoyen engagé, co-inventeur du coeur artificiel et ardent défenseur de la nature...

Au fil des pages apparaît ainsi un homme méconnu, parfois complexe mais attachant, souvent victime de rumeurs dont l’auteur décortique les mécanismes machiavéliques.

Bernard Marck a réalisé une recherche documentaire originale et exploité des archives inédites lors de cette enquète.

Un mot sur l’auteur :
Journaliste d’investigation, ancien correspondant de la revue britannique Flight International, Bernard Marck est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages traduits dans le monde entier, notamment de biographies d’aviatrices. Ses enquêtes le conduisent souvent dans des archives inédites, parfois familiales, ce qui lui permet d’accéder à la dimension humaine de ses personnages. Au nombre de ses biographies, on peut citer celles de Mermoz, de Guynemer, d’Hélène Boucher, de Lindbergh et, bien sûr, d’Amelia. Ce dernier ouvrage vient d’ailleurs d’être couronné du prix Guynemer.

Biographie de Bernard Marck
Membre de l’Académie de l’air et de l’espace depuis 2014.

Oeuvres de Bernard Marck :
Dassault, Boeing et les autres (1979)
Les métiers de l’aéronautique (1982)
Il était une foi ... Mermoz (1986)
Le dernier vol de Guynemer (1991)
Les Aviatrices (1993) Prix du récit de l’Aéro-Club de France
Histoire de l’aviation (1997, 2001, 2012)
Jean Mermoz, défricheur du ciel (2001)
Hélène Boucher, la fiancée de l’air (2003)
Dictionnaire universel de l’aviation (2005)
Le rève de vol, ou les origines de l’aviation. Préface de Bertrand Piccard (2006)
Lindbergh, l’Ange noir. Préface d’Alika Lindbergh (2006)
Héros et héroines de l’aviation (2007)
Passionés de l’air (2009)
Elles ont conquis le ciel. 100 femmes qui ont fait l’histoire de l’aviation (2009)
Amelia, le fascinant destin de la plus grande aviatrice de monde (2010) Prix Guynemer 2011
Titanic, l’instinct de vie (2012)
Antoine de Saint Exupéry, La soif d’exister 1900-1936 (2012)
Antoine de Saint Exupéry, La gloire amère 1937-1944 (2012)
Maurice Noguès, le rêve d’Orient (2015)
Le Triangle des Bermudes (en collaboration avec Jean-Claude Bourret, 2017)

Le Prix Guynemer est destiné à couronner un ouvrage littéraire de langue française dont la lecture fait naître, dans l’esprit du public, un sentiment favorable à l’aviation civile ou militaire. Le prix Guynemer est attribué tous les deux ans, pendant la période du salon du Bourget.
Il rend aussi hommage au légendaire pilote, capitaine dans l’Aviation Française. Georges Guynemer est mort au combat le 11 septembre 1917. Affecté à l’Escadrille des Cigognes, ses avions étaient habituellement baptisés « Vieux Charles ».
Sa devise, « Faire face », est devenue celle de l’Ecole de l’air.